tatouage et détatouage : comment ça marche ?

Les tatouages ​​professionnels durent des années, voire des décennies et, lorsqu’ils ne sont plus souhaités, ils peuvent être supprimés grâce à l’utilisation de lasers Q Switched.
Une étude de l’Iserm : Tatouages : vraiment indélébiles ? publiée le 6 mars 2018 dans le Journal of Experimental Médicine montre que les macrophages du derme sont le seul type de cellules à absorber le pigment lors du tatouage.. explications

Etude sur les tatouages

Un tatouage est une illustration sur la peau, réalisée en injectant de l’encre ou un pigment que le corps est incapable d’absorber. Il reste en permanence dans la peau.

Dans cette étude, il a été constaté que les cellules myéloïdes de la peau qui capturent et retiennent les particules de pigments de tatouage sont exclusivement constitués de macrophages dermiques. En utilisant la possibilité de les supprimer, ils ont, en outre démontré que les particules de pigment de tatouage peuvent subir des cycles successifs de capture-libération-recapture sans que le tatouage ne disparaisse. Par conséquent, en accord avec la dynamique des macrophages dermiques, la persistance à long terme des tatouages ​​repose probablement sur le renouvellement des macrophages plutôt que sur la longévité des macrophages.

Impact du détatouage laser

Les impulsions laser entraînent la lyse des cellules chargées de pigments de tatouage, la fragmentation des pigments de tatouage et leur transport lymphatique. Plusieurs séances de traitement laser sont nécessaires pour éliminer les tatouages, et il arrive même que certains tatouages persistent au moins partiellement. Ces difficultés s’expliquent généralement par le fait qu’une partie des particules de pigment fragmentées reste sur le site du tatouage et est « recapturée » par les cellules voisines, tel que décrit formellement dans cette étude. Compte tenu de la longue durée nécessaire à la reconstitution du pool de macrophages dermiques et à la reprise de la totalité des pigments libérés, il est vraisemblablement possible d’éliminer le tatouage en associant la chirurgie au laser à l’ablation transitoire des macrophages présents dans la zone de tatouage. En conséquence, les particules de pigment fragmentées générées par l’utilisation d’impulsions laser n’auront pas la possibilité d’être immédiatement capturées, ce qui augmente la probabilité de les avoir drainées via les vaisseaux lymphatiques.

Retrouvez cette étude ici :

Retrouvez toutes les explications sur le détatouage laser :