Cryolipolyse : Etude sur l’hyperplasie adipeuse paradoxale

Une nouvelle étude parue dans le journal officiel de l’ASLMS Lasers in Surgery and Medicine montre que les technologies de Cryolipolyse peuvent provoquer chez certains patients (environs 0,5%) une hyperplasie adipeuse paradoxale.

L’hyperplasie adipeuse paradoxale

La Cryolipolyse est certes une technique “douce” et non invasive pour traiter des amas graisseux localisés. Cependant, elle peut entraîner, comme tout traitement médical, de rares effets secondaires chez certains patients.

Ainsi, une étude publiée dans le journal officiel de l’ASLMS Lasers in Surgery and Medicine décrit des cas d’hyperplasie adipeuse paradoxale (Paradoxical Adipose Hyperplasia) avec une machine américaine. Par Hyperplasie on entend une augmentation de volume des tissus par multiplication du nombre de cellules.
Cet effet secondaire peut – par la suite – être corrigé par un geste chirurgical. Pour mémoire ce rare phénomène avait d’ailleurs été décrit lors des Journées Dermatologiques de Paris (JDP) fin 2014.

Voici l’étude en anglais :
Etude sur l’hyperplasie adipeuse paradoxale

Ceci démontre que la Cryolipolyse ne s’adresse donc pas à n’importe qui. C’est la raison pour laquelle il est impératif de consulter un médecin avant d’effectuer ce type de traitement. Dans tous les cas, il est préférable que ce soit ce même médecin qui effectue les soins.

Au Centre Laser Sorbonne, vous serez reçu, lors de votre première visite d’information, par le médecin qui vérifiera avec vous si cette technologie est adaptée dans votre cas.
Au Centre Laser Sorbonne, les médecins utilisent le LipoContrast® la nouvelle génération de Cryolipolyse.
La technologie européenne LipoContrast® de la société Clinipro dispose du brevet spécifique de Cryolipolyse Triphasée et a obtenu le marquage CE Medical.

* Vous pouvez retrouver plus d’informations sur la Cryolipolyse au Centre Laser Sorbonne :