Taches pigmentaires et laser

Après l’été, nous recevons de nombreuses demandes de patients pour traiter des taches pigmentaires… Mais toutes les taches sont elles traitables au laser ? Asssurément non et c’est là qu’intervient justement l’importance du médecin. On ne parlera ici que des lésions pigmentaires que votre médecin sera susceptible d’ »effacer » avec les équipements du Centre Laser Sorbonne.

Différents types de taches

* Le lentigo actinique (ou solaire) peut apparaître dès le plus jeune âge. Il est la conséquence de l’exposition solaire, qu’il y ait eu coup de soleil ou non. Ce lentigo actinique se développe préférentiellement sur certains types de peau et plus particulièrement sur les parties souvent découvertes : visage, décolleté, avant-bras, épaules, dos des mains.

* Le lentigo sénile est lui aussi dû à une longue accumulation de rayons solaires sur certaines zones de la peau, mais il n’apparaît qu’à partir d’un certain âge. Avec les rides, ces taches brunes constituent l’un des premiers signes du vieillissement de la peau.

* Le mélasma est constitué par des nappes pigmentées s’étendant de façon symétrique sur le front et/ou les joues. Elles recouvrent les pommettes et parfois les tempes, respectant habituellement l’extrémité du nez, les paupières et le menton. Le mélasma apparaît plus souvent chez les femmes adultes à l’occasion d’un changement de statut hormonal (contraception orale, grossesse).

* Certains naevi peuvent également être traités par laser après diagnostic de votre médecin.

Les médecins du Centre utiliseront selon les lésions soit le laser Nd :YAG Q Switched qui – avec des durées de tirs extrêmement courtes – permet de « casser » la mélanine contenue dans les taches soit la lumière intense pulsée (IPL ou ICON) encore appelée lampe flash, en fonction du type de tache ou de peau.