Que faire contre les boutons du 1er Janvier ?

C’est un peu la même histoire, celle des résolutions que nous donnons à tour de bras le soir du nouvel an, et puis dés le réveil un constat ; la peau accuse l’alcool de la veille, le manque de sommeil, l’excès de chocolat.
Les imperfections sont donc au rendez-vous, voici donc quelques conseils pour commencer cette année de la meilleure manière.

Une lutte quotidienne contre les boutons

Débutez une « détox » cutanée sur deux semaines, cela comprend qu’il faut chasser les toxines qui sont coupables du teint terne, des traits tirés, des yeux cernés, de l’épiderme déshydraté. Il faut concevoir la cure dans son ensemble. Il est nécessaire de revoir son hygiène de vie et son régime alimentaire : partir sur plus de fruits et de légumes et remplacer le café par des tisanes pour parfaitement drainer le corps.

Le grand soir le maquillage n’est pas spécialement proscrit, loin de là. Lorsque l’on est fatiguée et surchargée, le maquillage a ce pouvoir fantastique de nous faire sentir mieux instantanément.

On veille néanmoins à garder la main légère : il ne doit pas masquer mais courir les petites imperfections pour révéler l’éclat naturel du visage.

Mais n’oubliez pas de faire l’impasse sur l’hydratation, pourtant elle reste capitale ; Une peau bien hydratée sait s’adapter aux environnements les plus agressifs. Sans oublier les actifs « exfoliants » à appliquer le soir pour réveiller les cellules et s’assurer que sa peau respire pleinement….

Contre les boutons au Centre Laser Sorbonne

Dés la rentrée vous pouvez bénéficier du traitement Kleresca Acné. Il s’agit d’un traitement conçu pour soigner l’acné inflammatoire modérée à sévère. Il est généralement administré une fois par semaine pendant six semaines, mais les effets cicatrisants continuent d’améliorer votre peau pendant des mois. Les résultats du traitement contre l’acné de Kleresca® sont durables. Lors des essais cliniques, Kleresca® a démontré une efficacité élevée, en particulier chez les patients présentant une acné inflammatoire modérée à grave.

Plus d’informations sur notre traitement :