Les champs indiqués par une * sont obligatoires

    1 rue Madame, PARIS 6ème


    Cicatrices d'acné

    Les différents types de cicatrices.

    Les cicatrices d’acné font suite aux boutons d’acné kystiques ou nodulo-kystiques qui ont touché l’architecture du derme. Les fibroblastes vont tenter de réparer les dégâts en synthétisant de nouvelles fibres mais qui n’auront pas la même architecture. L’aspect de la surface de la peau est définitivement modifié. C’est la raison pour laquelle, le meilleur traitement pour les cicatrices d’acné est la prise en charge rapide et précoce de l’acné afin de limiter leur apparition.

    Surtout, ne touchez pas, ne grattez pas, ne percez par vos boutons. Lorsque vous faites cela, que ce soit avec les doigts où tout autre outil, vous lésez les tissus, les micro-vaisseaux, les glandes du bouton et autour de lui. Vous prenez le risque de surinfecter les lésions donc, vous augmentez le risque cicatriciel.

    Les cicatrices d’acné ont un caractère définitif. Une fois installées, il est impossible de retrouver l’aspect initial de la peau. En revanche, nous avons grâce aux nouvelles technologies la possibilité d’améliorer considérablement leur aspect.

    On distingue plusieurs formes ou types de cicatrices d’acné. Il est très fréquent d’avoir plusieurs types de cicatrises sur un même visage. Leur prise en charge va varier en fonction de leurs caractéristiques. C’est la raison pour laquelle un rendez-vous initial avec un médecin lasériste est nécessaire afin qu’il puisse vous établir un plan de traitement après un examen clinique de votre visage.

    Les taches : On parle aussi de macules erythémateuses ou pigmentés. Ce ne sont pas des cicatrices proprement dite car la trophycité de la peau n’est pas modifiée mais les boutons laissent place à des taches rouges ou foncées qui persistent au delà de 6 mois. Les taches rouges (surtout pour les patients à la peau claires) peuvent s’effacer grâce au laser colorant pulsé qui va cibler la micro-vascularisation responsable de la rougeur. Il faut compter entre 2 et 4 séances espacées de 6 à 8 semaines. Les taches pigmentaires post inflammatoires (on parle d’HPPI pour hyperpigmentation post-inflammatoire) sont présentes plutôt chez les patients ayant la peau mate. Ces taches ont tendance à s’effacer avec le temps en étant très prudent avec les expositions solaires. Sinon, des traitements dépigmentants comme le Dermamelan ou le Cosmelan sont très efficaces pour retrouver un teint plus homogène rapidement.

    Les cicatrices atrophiques : Lors du processus de réparation, les fibres nouvelles ont tendance à tirer la peau vers le bas.  La surface de la peau est modifiée, les boutons ont crée des dépressions, des creux plus ou moins profonds et plus ou moins larges. On distingue

    .Les cicatrices en pic à glace : elles donnent un aspect piqueté de la peau. Les cicatrices sont profondes de quelques millimètres et étroites.  Ce sont les cicatrices les plus difficiles à traiter. Il est possible d’utiliser de l’acide trichloracétique (TCA à 20%). Il faut déposer une goutte de cet acide au fond de la cicatrice. L’acide va ensuite faire coaguler les protéines de la peau et relever le fond de la cicatrice. Plusieurs séances sont nécessaires. Il est possible de combiner ce traitement avec du microneedling Skinpen.

                  .Les cicatrices en forme U ou cupuliforme : ces cicatrices sont plus larges que profondes, les bords sont peu parqués.

    Les cicatrices en forme de M ou quadrangulaire : ces cicatrices vont avoir une diamètre et une profondeur plus importantes. Les bords peuvent être très apparents avec une crête franche à la surface de la peau.

    .Les cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes sont rares mais très difficiles à estomper. Ce sont des cicatrices en relief, boursoufflées et dures avec une couleur pourpre au début qui s’éclaircie avec le temps. Elles peuvent se trouver sur le visage, le haut du dos ou du thorax. Elles peuvent faire suite à une acné conglobata par exemple.

    Nous ne les traitons pas au Centre laser Sorbonne.

    Avant de débuter un traitement pour la prise en charge des cicatrices d’acné, il est important que l’acné soit totalement soignée. Le choix des différentes techniques va dépendre de votre phototype de peau, de la profondeur et de l’étendue des cicatrices. Il est aussi souvent nécessaire de combiner plusieurs thérapeutiques afin d’obtenir les meilleurs résultats. Une consultation initiale permettra à votre médecin de vous examiner et de vous proposer un plan de traitement le mieux adapté.