Le détatouage, ce qu’il faut savoir

Détatouage à Paris : comment ça se faire detatouer

Sur le bras, ce prénom d’un ex qu’on préfèrerait finalement oublier. Ce signe tribal qui n’a vraiment plus rien de branché sur l’épaule. Ces signes chinois sur la cheville qu’on n’aura jamais vraiment compris… et tant d’autres. Se faire tatouer est un acte (le plus souvent) bien réfléchi. A Paris la tentation est grande : il existe plus de 300 salons de tatouage ! Et pourtant avec les années qui passent, ce qui pouvait nous faire rêver n’est aujourd’hui plus facile à assumer.
Rassurez vous, faire effacer un tatouage est désormais chose réalisable, et (presque) facile.

Qu’est ce qu’un tatouage ?

Afin de bien comprendre ce qu’est le détatouage, il convient de bien saisir ce qu’est le tatouage en lui même.

Outre ce joli dessin sur votre peau, un tatouage c’est le fait d’injecter un pigment au niveau du derme.
Différentes techniques sont employées, et ainsi différentes natures de pigments sont utilisées. Le plus souvent (on vous le recommande quand même), les tatouages sont réalisés par un professionnel, qui a recours à un démographe (cette grosse aiguille dans la main du tatoueur).

D’autres tatouages (on vous le recommande moins) sont réalisés en amateurs, en introduisant dans la peau de l’encre de chine avec une aiguille. Quelle que soit la méthode utilisée, l’encre est composée de molécules plus grosses que les cellules de la peau, qui ne peuvent ainsi donc pas les éliminer.
De ce fait, le tatouage devient indélébile sur la peau.

Le détatouage au laser, LA méthode efficace

Que l’on se rassure tout de suite, les anciennes méthodes telles que le peeling, la dermabrasion, les greffes de peau et autres techniques au nom flippant ne sont plus, ou très peu utilisées.

Aujourd’hui, c’est le laser pigmentaire qui est le plus recommandé pour enlever un tatouage.
Cette technique ne doit être mise en pratique que par un médecin formé à l’utilisation de ce type de laser.

Le laser émet un faisceau très particulier : le temps de tir est très court, les photons ont une vitesse tellement élevée qu’ils vont agir comme un marteau sur les molécules du pigment.
Ils arrivent à les casser en fines particules. On parle alors d’effet photomécanique.

Une fois les pigments réduits, nos cellules vont entreprendre le “nettoyage” de la peau, en ingérant les particules d’encre.
Un travail qui dure en moyenne 2 mois. Ce qui explique que plusieurs rendez-vous, espacés d’au moins 8 semaines, sont à prévoir. Le tatouage va s’éclaircir au fil des séances.

Comment se déroule un détatouage en pratique ?

Tout dépend votre type de peau, la densité du pigment, les couleurs utilisées…
Les couleurs foncées (noir, bleu, rouge) sont les plus faciles à éliminer. Le vert et le jaune sont plus délicats à effacer.

Le nombre exact de séances sera défini au préalable avec votre médecin lasériste lors d’un premier rendez-vous au Centre Laser Sorbonne (Paris 75006).

Selon la taille du tatouage il faut compter entre 8 et 10 séances pour l’obtention d’un résultat visible et durable.
Le coût du détatouage variera donc principalement en fonction la surface de peau à traiter et du nombre de séances nécessaires pour vous détatouer.

Oui, effacer (au sens littéral du terme) cet ex de votre vie aura un coût douloureux. Mais la paix des ménages n’a pas de prix…